La construction d’un bâtiment ou d’une infrastructure nécessite de passer par plusieurs étapes fondamentales. Parmi ces étapes, il y a le coffrage, qui est un procédé essentiel qui intervient dans l’étape de transformation des matières premières en quelque chose de consistant. Le coffrage est utile dans plusieurs variétés de construction que ce soit pour des ponts, des buildings, des gradins et même certaine sortes de décoration. En poursuivant la lecture de cet article, vous découvrirez ce que c’est qu’un coffrage, comment le réaliser et quelles sont ses différentes variantes.

Le coffrage : à quoi ça sert ?

Comme son nom l’indique, le coffrage est une sorte de coffre provisoire, utilisée pour donner forme à un matériau de construction. En effet, avant de devenir une grande masse autoportante et bien formée, le béton est au départ une mixture humide qui nécessite d’être coulée dans le coffrage pour avoir l’aspect souhaité.

Le coffrage joue plusieurs rôles très importants : tout d’abord, il sert de moule pour obtenir une forme souhaitée. Que ce soit une forme simple ou complexe, la qualité du coffrage est déterminant dans le rendu final ; ensuite, il sert également de soutien au matériau jusqu’à ce qu’il sèche. Le temps de séchage du béton ou du matériau coffré peut durer des heures voire des jours selon les travaux effectués ; enfin, il permet aussi de garantir l’uniformité et la droiture du béton après avoir séché. Cette fonction n’est pas à sous-estimer dans le cas où le matériau est apparent (cas d’un pilier par exemple).

Plusieurs prestataires et entreprises offrent leurs services pour la réalisation d’un coffrage. Cela peut être la réalisation en intégralité des travaux de coffrage ou juste la location d’étaiement si vous voulez le faire vous-même. Pour trouver des spécialistes dans le domaine, rendez-vous sur le site www.doka.com

L’élaboration du coffrage

Avant de choisir le coffrage que l’on veut faire, il est nécessaire de prendre en compte certains éléments qui sont :

– Le budget : le coût des outils à utiliser pour le coffrage peut être très variable selon leur qualité et le résultat recherché ;

– La flexibilité : pour des formes complexes, le coffrage doit être facilement modulable ;

– La disponibilité des outils : certains supports de coffrage sont plus facile à trouver que d’autres ;

– Le poids global : il faut prendre en compte le poids supporté par les bases et l’éventuel besoin de levage ;

– La facilité de manipulation et d’ajustement ;

– La sécurisation : il faut s’assurer que les processus de coffrage ne présentent aucun risque pour les ouvriers qui les effectuent ;

– Le résultat attendu qu’il soit lisse, brut, ondulé etc. ;

– La pérennité : le matériel est-il réutilisable ou pas ?

– L’étanchéité : l’eau ne favorise pas le séchage du béton.

Il faut suivre plusieurs étapes importantes pour effectuer un coffrage. En premier lieu, il faut bien étudier la forme qu’on veut obtenir. Puis, construire le coffrage de manière à la reproduire le plus fidèlement possible. Ensuite, s’assurer qu’il soit bien solide et placer les poteaux pour un coulage de béton. La dimension des fers à béton pour les poteaux diffère selon les dimensions du coffrage. Après que toutes ces étapes soient achevées correctement, vous pouvez commencer le coulage avec sérénité.

Les différents types de coffrage

Le coffrage est utilisé dans la construction de plusieurs sortes d’infrastructures et diffère selon le résultat attendu. Les poutrelles en aluminium sont légères et flexibles. Elles peuvent facilement s’adapter à plusieurs formes et également à d’autres techniques de coffrage. De plus, elles ont l’avantage d’être faciles à transporter et pérennes. Il y a aussi les poutrelles en bois dont le bois de pin est le plus accessible. Ils ont l’avantage d’être abordables en plus d’être parfaitement résistants à la pression du béton et aux chocs à condition qu’ils soient bien montés.

Par ailleurs, le coffrage grimpant pour les projets de construction en grande hauteur (silos, tours, ponts suspendus…). Les techniques de coffrage varient aussi pour les différents composants d’une maison. Il y a le coffrage pour dalle (pour séparer deux étages), le coffrage pour plancher, et bien sûr le plus connu, le coffrage pour béton (piliers, poutres, murs etc.).

En somme, les techniques de coffrage sont très nombreuses et cette étape est primordiale dans un processus de construction c’est-à-dire qu’il faudra encore approfondir un peu plus.