La politique environnementale en vigueur encourage le recyclage et la réintégration des produits industriels en fin d’existence. Toutes les entreprises sont invitées à pratiquer ce noble geste, pour limiter l’incidence écologique de leurs activités. L’infrastructure du recyclage couvre une multitude d’opérations qui exigent d’être bien ordonnancées : démontage, tri et collecte des pièces, fusion et transformation.

L’importance de recycler les appareils industriels

L’opération de recyclage revêt une importance vitale pour les entreprises industrielles. Il n’est pas rare que la fabrication génère une quantité abondante de déchets et de substances toxiques, qui sont nuisibles sur le plan environnemental. Une étude réalisée par le PNUD rapporte qu’au moins 30% de la pollution des villes seraient imputables à la production industrielle : chariots, conteneurs, boîtiers, bacs en plastique … Soucieuse de préserver l’attractivité et la salubrité du cadre de vie, la législation condamne le rejet des déchets ou des sous-produits dans la nature. Le recyclage des appareils industriels traduit la mentalité d’une entreprise sociale responsable qui prend conscience de ses agissements et de leurs retombées sur le milieu naturel.

Les étapes du démontage et du recyclage

Le processus de recyclage industriel fait intervenir plusieurs opérateurs. En amont, les recycleurs primaires prennent en charge le démontage du produit. Ils trient et récupèrent les matériaux, qui seront ensuite cédés à des usines de fonderie qui opèrent une décomposition entière du produit pour faire disparaître les composants chimiques dangereux. Ces recycleurs secondaires s’attèleront à la fabrication d’un nouvel appareil qui conserve toutes les propriétés du produit initial. Tel est, par exemple, le cas des matériels informatiques. Quand un ordinateur arrive en fin de cycle de vie, les câbles, les cartes mères les microprocesseurs et les boîtiers d’écran vont être récupérées. Les pièces démantelées seront disposées sur des tables de démontage, rangées suivant leur valeur fonctionnelle. Après la cueillette des pièces, on aura à traiter les matériaux plastiques tels que le PVC, l’ABS ou les gaines de fil isolantes ainsi que les matériaux d’acier, de fer ou de verre. Une fois traité par les fondeurs, les matières premières seront stockées dans un atelier d’entreposage où elles attendront d’être transformées en un nouvel ordinateur.

Des défis technologiques

Pour séparer les diverses composantes de la machine, le recycleur recourt à des équipements motorisés et spéciaux. L’un des handicaps du recyclage est l’absence de technologies innovantes et efficaces qui permettent de détacher rapidement les pièces et de les fondre au plomb sans que leurs qualités ne soient perdues. Les centres de tri et de démontage ne sont pas encore très répandus, car l’insuffisance d’arrivage de produits à recycler ne permet pas de rentabiliser l’activité.